• De Maro à Rodalquilar

    Calahonda    Nous avons passé une bonne nuit au calme sur ce parking de fortune. Quoique, deux jeunes filles sont venues s'intercaler avec leur camionnette entre nos deux camping-cars, sûrement pour avoir la sécurité, elles ont fait le bazar jusque minuit. Ce matin à 8h30 tout le monde dormait.
       Pour le lever de soleil c'est fichu, d'épais nuages remontent du sud et bouchent l'horizon sur la mer.
     

    10 février 2017

       Vu le temps déplorable qu'il fait nous remontons direct vers le parc naturel de Cabo de Gata. A San José nous nous baladons en front de mer depuis le port jusqu'à la caserne de la Guardia Civile. Le bivouac de ce soir est sur le grand parking à l'entrée du village.


    11 février 2017

       De grandes rafales de vent ne nous font pas renoncer à nos balades habituelles. Nous partons en fin d'après-midi de San José pour aller un peu plus au nord. En cours de route les services du camping car seront faits à l'aire de (sur la route AL3108).

       Rodalquilar, ancien village minier, nous attend. Là-bas nous avons nos aises. De plus ce petit coin de bonheur offre quelques bons circuits de randonnée.

     

         Voici quatre petites randonnées que nous avons fait:

    • El Playazo
    • Le sentier de Las Negras
    • Un circuit vers les mines d'or
    • La tour de guet de Los Lobos
     

    El Playazo.


       Depuis Rodalquilar il faut aller en camping-car sur la plage du même nom. Il n'est pas recommandé de bivouaquer ici, la police passe très souvent le soir pour chasser les téméraires. Notre première balade avant le déjeuner, histoire d'ouvrir l'appétit, est sur le petit sentier qui court depuis la plage jusqu'au Castillo de la Bateria. Vous êtes passés devant avec votre véhicule avant d'arriver à la plage. Outre cette fortification en ruine vous pourrez observer une ancienne noria. La balade fait 2,90 kilomètres.

     
     

    La Playazo de Rodalquilar

     
     

    La Playazo de Rodalquilar

     
     

    Le parking de La Playazo de Rodalquilar est au fond

     
     

    Balade en direction du Castillo de la Bateria à La Playazo de Rodalquilar

     
     

     
     

    Sur notre chemin, un petit jeune gratte la guitare.

     
     

    Nous terminons la boucle, c'est l'heure du déjeuner...

     

       Jacquie nous a concocté un bon petit plat: "boudin noir aux fèves fraiches". Hum!! En ce début d'après midi le soleil est revenu.


    Le sentier de Las Negras.


       Depuis le parking de la plage il faut maintenant prendre sur la gauche derrière le Castillo de San Ramón. Le sentier en corniche nous emmène à Las Negras. Dès notre arrivée dans ce petit village nous nous installons sur la terrasse d'un bar pour nous désaltérer. Puis il faut rentrer. Cet aller retour fait 5,90 kilomètres.

     
     

    El Castillo de San Ramón à Rodalquilar

     
     

     
     

    Le sentier de Las Negras.

     
     

    Las Negras

     
     

    La plage du camping avant Las Negras, cest l'embouchure de la Rambla del Cuervo

     
     

    Là deux touristes ont suivi deux pêcheurs espagnols. Cette dame prend un risque ?

     
     

    Devant le Castillo de San Ramon à Rodalquilar

     

    Un circuit vers les mines d'or


       Dimanche matin 12 février, la pluie s'est encore invitée. Claude et moi faisons l'entretien courant de nos camping-cars, nos épouses vont au village faire quelques achats pour le déjeuner.

       La rando de cet après midi débute à l'ancienne usine située au-dessus de Rodalquilar. On monte les escaliers, on tourne à droite sur la piste et en avant! Si vous aimez faire des kilomètres il y a ce qu'il faut. Après deux kilomètres de marche sur notre droite nous nous engageons sur le sentier qui se faufile vers le sommet de la montagne. On aperçoit les anciennes galeries devant lesquelles les mineurs ont déversé des tonnes et des tonnes de roches. Depuis cet endroit il y a de quoi prendre de belles photos. A notre retour le GPS indique 7,67 kilomètres.

     
     

    Si aucune date précise n'a été fixée pour l'ouverture des mines, 1864 est la première référence documentée de l'activité

     
     

     
     

    installations minières

     
     

     La montagne est trouée comme du gruyère

     
     

     Rodalquilar

     
     

    Sur la droite la piste que nous avons emprunté

     
     

     Rodalquilar

     
     

     
     

    Déblai de mine

     
     

     
    La tour de guet de Los Lobos 


       Lundi 13 février.  Cette nuit les rafales de vent nous ont réveillé plusieurs fois. Ensuite une pluie abondante s'est abattue. Ce matin le temps est toujours morose.

       Après le déjeuner nous montons à l'assaut de la Torre de Los Lobos. C'est en face de Rodaquilar en direction de la mer (à droite de las Playazo). Petite rando facile qui offre un superbe point de vue depuis la terrasse de la tour de guet.

       En redescendant Claude glisse et casse son téléphone mis dans sa poche arrière de jean...Pour mémoire c'est le deuxième en même pas une semaine...! Il faut préciser que ce second essai réussi était involontaire à contrario. Cette virée fait 10,82 kilomètres.
     
     

    on aperçoit...un peu la tour de guet

     
     

    Ici en plein effort

     
     

    Vue sur la Punta Loma Pelada

     
     
     
     

    De Maro à Rodalquilar

     
      Nous n'avons pas vu passer ces trois jours. Le parc naturel de Cabo de Gata se découvre au fil du temps. Cette chaine montagneuse d'une cinquantaine de kilomètres protège un littoral rocheux dont on dit qu'il est le mieux conservé de la côte méditerranéenne européenne. Ses plages aux eaux cristallines, qu'elles soient urbaines, accessibles par des pistes ou à pied, sont de vrais petits bijoux. Nous rejoignons très vite notre bivouac car le vent reprend vigueur. Demain la prochaine destination est Agua Amarga.
     
    Nous avons parcouru 229 kilomètres depuis Maro.
     

    Nos bivouacs:

    • San José      36°45'53.2"N 2°06'38.2"W
    • Rodalquilar   36°50'52.8"N 2°02'16.0"W

     

     
     

     

    « De Vale Rabelhó à MaroDe Rodalquilar à El Pozo »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    2
    Lundi 9 Avril à 18:26

    Bonjour Didier,

     

    Un périple qui apporte le dépaysement dans ces lieux sauvages.

    La montagne trouée par l'exploitation des mines donne un caractère insolite.

    Merci pour ce partage et la découverte.

    Bonne soirée,

    MH & Guy

      • Jeudi 12 Avril à 09:12

        Bonjour Mh et Guy,

        Mer d'avoir suivi avec attention cet article.
        Le Cabo de Gata est une de nos destinations préférée en Andalousie.
        Vous connaissez?

        Bien amicalement
        Didier



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :