• Le Montolier de Perellós

     La grotte de la Caune    La météo est de la partie donc la journée sera bonne. Périllos, hameau rattaché à Opoul marque le début et la fin de notre randonnée. Cette commune se situe à vingt-cinq kilomètres au nord de Perpignan.
       Nous passerons par un pic, son nom a des  orthographes différentes (français,occitan,catalan) Ce qui donne: Le Montolier de Périllos, le Montoulié ou Montoullié de Périllou et enfin le Montolier de Perillós... faites votre choix!
     
       Le nom du village viendrait probablement de « perelloner », nom catalan du poirier sauvage (ou cornouiller),  car ces arbres résistants occupaient les combes fertiles du plateau.
     
     

    Périllos

     

       Le parking mis à disposition des visiteurs est en amont du village. Quelques résidences secondaires ont été restaurées, d'autres sont en cours de restauration et le reste n'est que ruines. Ici, hors saison estivale, il n'y a pas âme qui vive.

       Nous serrons les lacets, endossons les sacs et c'est parti. Juste au départ nous croisons un randonneur matinal qui a déjà fait son tour. Il nous indique gentiment le début du sentier, pas très bien balisé, qui permet de court-circuiter la piste qui monte vers le Montoulié de Perillou.

     
     

     
     

    Le Canigou

     
       La brume gâche un peu le spectacle mais cela n'empêche pas le Canigou enneigé de faire le sien! Le sentier monte tranquillement, ici ou là des cairns font office de balises. Nous sommes sur l’extrémité sud des Corbières. Le thym, foulé par notre groupe de douze personnes, embaume le parcours.
     
     

    Le radar météorologique

     
       Vers midi nous sommes au pic de Montoulié, les places pour pique-niquer sont prises. Nous avançons un peu plus loin pour nous mettre à l'abri de la petite brise que l'on trouve souvent sur les hauteurs.
       Ce gros champignon est un radar météorologique. J'entends dire - "c'est affreux, ça dénature l'environnement". Bon il faut savoir être cool par moment: cet outil sert à Météo France à nous apporter quotidiennement une prévision pour le temps qu'il fera. Ces prévisions ne sont pas toujours exactes. Finalement peut être qu'il n'y a pas grand chose dans cette boule? C'est un peu comme une tête sans cervelle... 
     
     

    Le château de Salvaterra

     
       Le château d'Opoul, dit de Salveterra, a été construit par Jacques Ier d'Aragon au XIIIᵉ siècle sur la frontière entre le Royaume de France et le Royaume d'Aragon.
     
     

    L'étang de Bacarès

     
       Au premier plan le village de Feuilla. Plus en avant l'étang de Leucate séparé de la méditerranée par le lido qui va de Barcarès à Leucate.
     
     

       Depuis le sommet nous parcourrons deux kilomètres avant d'arriver sur une piste carrossable. La grotte de la Caune n'est pas loin. Pour la trouver il vaut mieux avoir une carte ou le GPS.
     

    Piste aboutissant à la grotte

     
     

    Entrée de la grotte de la Caune

     
       L'entrée de la grotte est bien dissimulée.
     
     

     
       La dernière fois que nous passés par ici il y avait un groupe de jeunes médecins qui faisaient un stage de secours en milieu périlleux. L'endroit n'est pas dangereux rassurez-vous. Un parcours en varappe permet depuis le fond de cette grotte de ressortir par la voute effondrée.
     
     

     
       Ces dessins  contemporains ont visiblement été faits au pochoir. Dans la cavité, on peut admirer six grosses stalagmites et une multitude de vestiges de concrétion au plafond.
     
     

     
       En sortant nous prenons sur la gauche afin de récupérer le sentier qui descend jusqu'à la chapelle située en contre-bas de Périllos. Ces superbes rochers ne sont visibles qu'en passant par cet endroit. A ne pas manquer!
     
     

       La chapelle Sainte Barbe est restaurée. Parait-il construite dans un alignement nord-sud. .Étonnant? Je n'ai pas vérifié.
     

    Périllos

     
       Devant nous le soleil est bien bas. Cette photo en contre-jour donne un peu plus de mystère à ce village hanté...
     
       Depuis la Chapelle Sainte Barbe la route monte en lacets jusque Périllos. Quelques raccourcis pédestres sont bien visibles sauf dans la dernière grande boucle. Là j'ai presque fait faire un parcours commando de la légion étrangère à mon groupe. Enfin tout le monde est arrivé sain et sauf...
     
       Avec de bonnes chaussures de rando cette boucle est accessible à tout public. A faire dans le sens horaire.
     
     

    voir le circuit de randonnée
    télécharger la trace GPX

    © GEOPORTAIL

    Temps en déplacement: 03:46:39
    Distance : 11,60 km
    Alt. maxi 707 m
    Alt mini   317 m
    549 m
    552 m
    « Le Mont TauchLe prieuré de Marcevol »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 22 Février à 09:49

    bonjour , quelle belle randonnée et photos et paysages !!!  j'aime  et cette grotte est magnifique 

    belle journée A +

      • Vendredi 23 Février à 09:19

        Bonjour,
        Dans ce petit coin à proximité des P.O. le contraste avec notre Catalogne est saisissant.
        Cela nous dépayse un peu et c'est bien.

        Bien amicalement,
        Didier

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :