• Le roc de Las Médes

     Entrée de la Vallée Heureuse

       Le massif des Albères offre de nombreuses possibilités de randonner. Nous sommes à Sorède, petit bourg situé à l'ouest de Argelès sur mer.

       Pour rejoindre le point de départ, il faut traverser le village, passer devant le parc animalier des tortues puis stationner quelques centaines de mètres plus loin dans le hameau de La Farga.

     
       Dans cette vallée en cul-de-sac qui porte le joli nom de "Vallée Heureuse" il y a des superbes villas. Nous stationnons les autos sur le parking aménagé. Après deux cents mètres de macadam vers l'amont, une pancarte jaune nous donne la direction du sentier. Nous descendons une dizaine de marches et franchissons, à gué, la Ribera de Sureda (la rivière de Sorède).
     
     

    Passage à gué

     
     

     Les vestiges d'un four à charbon de bois

     
     

     
       Le sentier pénètre dans la forêt de chênes verts que nous ne quitterons pas jusqu'au sommet. La pente est rude, mais une succession de paliers permet de monter sans trop d'effort. Sur ces paliers il reste quelques vestiges ou traces d'exploitation de charbon de bois.
     
     

     
     

    Le roc de Migdia

     
       De temps à autre, une trouée nous permet d'admirer le pic de Neulos, le "toit" des Albères (1256 m). Là, ci-dessus le roc de Migdia. Nous irons le voir une prochaine fois?
     
     

    En bas, La Farga

     
     

    La Fontaine des Miracles

     
       Nous approchons de la ligne de crêtes, subitement la forêt de chênes verts laisse la place à celle de hêtres. Au pied d'un sujet plus que centenaire coule une source dite "la fontaine des miracles".
     
     

     
     

     
     

     
     

    La tour de Massane

     
     

     
       Depuis la fontaine il faut faire un dernier effort pour arriver sur le replat du pic de Las Médes. Depuis là, nous apercevons dans sa totalité le Roussillon, puis au fond le Bugarrach, et enfin la côte du port d'Argelès jusque Canet en Roussillon. Dans la brume, comme dans un mirage, on devine Port la Nouvelle.
     
     

     
     

     
     

     
     

     
       Il est treize heures nous déjeunons sur place. Après le café, trois téméraires gravissent le Pic de Las Médes. Nous reprenons notre marche en suivant la ligne de crêtes, le sentier est bien balisé mais par endroit la végétation tente d'effacer la trace.
     
     

    Le roc de Las Médes

     
     

    La Plaine du Roussillon

     
     

     
     

    Le château d'Ultrera

     
     

    La Vallée Heureuse

     
     

     
     

    Le château d'Ultrera

     
     

     

       Le château d'Ultrera, un vrai nid d'aigle, sied magistralement sur son piton rocheux. Sa  destruction, ordonnée en 1675 par Jeanne de Vilaplana, Seigneur-esse de Sorède, a laissé des fortifications qui résistent encore à l'outrage du temps.

       La première mention de la citadelle date de 673, un document indique qu'elle a été prise par le roi wisigothique Wamba. Passée sous contrôle des carolingiens en 811 après n'avoir pas pu résisté à l'invasion arabes en 739, elle entre dans le système féodal mis en place par Charlemagne.
    (source: https://www.les-pyrenees-orientales.com/Patrimoine/ChateauDUltrera.php)

     

     

       C'est sur ce site que Manuel Antonio Gomes dit "Padre Himalaya", physicien portugais fut le premier à expérimenter un four solaire. Durant l'été 1900, c'est à dos d'hommes et de mulets que des artisans de Sorède vont monter puis installer la machine du savant.

       Ce four "pyrhéliophore" était composé d'une parabole de 7 mètres de diamètre équipée de petits miroirs de verre disposés en quinconce et fixés sur une structure métallique qui pouvait être orientée vers le soleil. La chaleur du soleil concentrée par les miroirs vers un four situé au centre de l'installation permit au savant d'obtenir en août 1900 une température de 2500°. (source:http://www.ot-sorede.com/fr/c%C3%B4t%C3%A9-nature#VESTIGES)

     

    Sorède

     

     

    L'ermitage Notre Dame du château

     

       Le chanoine François de Vilaplana, frère de Jeanne, voulut réparer le forfait de sa sœur. Il fit construire une nouvelle chapelle en 1681, Notre Dame du château. Pour bien marquer la continuité de l'office, il fit apposer les meilleurs morceaux de la chapelle castrale sur le nouvel édifice. Ces morceaux sont toujours visibles, il s'agit des blocs de marbre blanc plaqués au-dessus du portail Nord. (source: http://www.ot-sorede.com/fr/c%C3%B4t%C3%A9-nature#VESTIGES)

     

     

    Le roc de Las Medes

     

     

     
       Nous ne visitons pas la chapelle de l'Ermitage. Une piste nous emmène jusque La Farga. Sur celle-ci, un peu plus bas, les nombreux lacets sont court-circuités grâce à des sentiers balisés par des cairns. Toute cette partie de la randonnée est à découvert.
     

    La farga

     

     

       Nous étions neuf à prendre le départ et fort heureusement autant à l'arrivée. Tout le monde est satisfait de la journée.


       Voilà donc une balade incontournable par sa situation géographique offrant de grands panoramas mais aussi par son riche patrimoine chargé d'histoire.

    A Sorède, il faut ne pas zapper:

    • la ville
    • le parc animalier "la vallée des tortues"
    • le martinet, ancienne forge catalane
    • la reconstitution du four solaire du Padre Hymalaya
    • et beaucoup d'autres lieux non moins intéressants

     

     
    Cette randonnée est accessible à tout public à condition d'être bien chaussé. Le sens anti- horaire est à privilégier en cas de fortes chaleurs.
     
     

    voir le circuit de randonnée
    télécharger la trace GPX

    © GEOPORTAIL

    Temps en déplacement: 04:10:00
    Distance : 11.30 km
    Alt. maxi 667 m
    Alt mini   150 m
    667 m
    682 m

     

    « La serra de VingrauLlugols »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    4
    cricridemolitg
    Mercredi 11 Avril à 17:39

    Bien vu et commenté par le chef de l'expédition, merci Didier!

    Oui belle rando "classique"et quelle chance d'avoir cette fenêtre météo.....

    Il fait bon d'y revenir par ces compte-rendu les jours de mauvais temps!!!!!

      • Jeudi 12 Avril à 09:15

        Coucou Christiane,

        Merci pour l'encouragement.
        Ce blog par moment me coûte...il faut s'y tenir et ce n'est pas toujours évident.

        Bises
        Didier

    3
    Lundi 9 Avril à 20:43
    Et si nous prenions le temps de visiter la France ? Le temps nous manque, mais des blogs comme le tien nous donne envie... Nous consacrons 2 mois à la France, en été, dont 1 mois à l'Aveyron, autour de l'Abbaye de Sylvanès, car nous faisons partie des fidèles du festival. Merci, en tout cas, de nous donner envie...
      • Jeudi 12 Avril à 09:19

        Bonjour,

        Les blogs que l'on visite donnent des envies de voir ailleurs...
        N'est ce pas fait pour cela initialement?
        Nous sommes allés voir un concert à Sylvanès en 2009, époustouflant de beauté tout cela.
        Peut être qu'un jour nos chemins se croiseront?

        Bien amicalement
        Didier

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :