• Parc de Cabo de Gata

       
    castillo de Macénas  Mardi 9 février

      Deux semaines plus tard, jour pour jour, nos amis, Jackie et Claude, nous rejoignent à Véra.
      Nous reprenons la route vers le sud.
      Un petit arrêt avant Carbonéras afin d’admirer un des bastions de défense maritime. Ici c’est le « castillo de Macenas » datant de la seconde moitié du XVIIIème siècle. Il abritait une batterie d’artillerie.
     

    tour de Pirulico

     
      Nous profitons de ce bel après-midi pour marcher un peu. Le chemin carrossable nous mène dans un premier temps à la « tour de Pirulico » construite entre le XIIème et XIVème siècle de la période Nasrides.
     

    la rose des vents

     
      Puis après une petite montée, la villa « la rosa de los ventos » attire notre attention. C’est une construction cossue qui en impose, elle est privée et nous n’en saurons pas plus. Sur la droite un sentier grimpe vers l’observatoire à 880 mètres de là. Voilà une balade en réserve pour une autre fois.
     

    Parc de Cabo de Gata

     

    Parc de Cabo de Gata

     
      Le parc naturel de Cabo de Gata – Nijar commence ici et s’étend jusqu’aux portes d’Alméria. Ici il n’y a que du minéral à perte de vue, quasiment pas de végétation. C’est le désert.
      Le but de notre journée est de découvrir d’autres parties de ce parc que nous n’avions pas visitées lors de nos précédentes virées.
      Notre bivouac se fait à Las Négras. C’est la dernière fois que nous dormirons ici car les chiens fichent un bazar monstre toute la nuit.

    Jeudi 10 février

      Neuf heures, voici une belle journée ensoleillée qui commence. Cette route, nous l’avions parcourue de l’autre sens et tout le monde sait (c'est une Lapalissade) que l’on ne voit pas la même chose. Donc c’est un bonus et nous découvrons de nouveaux paysages magnifiques. Les villages se succèdent, Rodalquilar village minier, La Isletta et Agua Amara petits villages de pêcheurs, puis San José pays des potiers. Tous les parkings (tolérés) pour camping-cars sont bondés, nous décidons de passer notre chemin et de revenir sur nos pas afin de visiter la région de Los Molinos Del Rio Aguas.
     

    Los Molinos Del Rio Aguas

     

    Los Molinos Del Rio Aguas

     
      Lorsque que nous plongeons dans la vallée c’est l’étonnement. On ne s’attend pas à voir tant de couleurs différentes de roches. Des éboulements et des chaos rebouchent petit à petit la saignée que la rivière a creusé inlassablement au fil de millénaires. Bluffant ce site. Nous pique-niquons sur un belvédère surplombant le village ce qui rend notre déjeuner encore plus agréable.
      Nous devions visiter le désert de Tabernas mais le vent violent soulève des nuages de poussière. Dommage car ce désert est paraît-il spectaculaire et de surcroît le seul en Europe. C’est ici que les westerns « spaghettis » ont été tournés.
    L’appareil photo reste sagement dans son étui car il n’aime pas les grains de sable ! Donc pas de photo du désert de Tabernas.
      Ce soir nous nous arrêtons à Gador près d’Alméria. Un peu bruyant à cause de la ligne de la RENFE (chemin de fer Espagnol), de la circulation automobile et … des chiens ! Quelques heures de moindre bruit à partir de 23 heures nous ont permis quand même de nous reposer.
     
    Kilomètres parcourus 231
    Température toujours autour de 20°
    Bivouac du 09 février à Las Négras
    N 36° 52' 43.1''
    W 2° 00' 20.1''
    Bivouac du 10 février sur la place de Gador
    N 36° 57' 14.2''
    W 2° 29' 27.5''
    Voir l'itinéraire de la journée.
     
     

     

    « VéraLa côte tropicale »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :